Pourquoi est-il si difficule de simuler un véhicule autonome?

Rendez-vous à l'Autonomous Vehicles Silicon Valley 2017

1 mars 2017 | Innovation

Self driving car

Bienvenue à l'ère de l'autonomie! Aujourd'hui, les constructeurs automobiles tels que Audi, Bentley, BMW, Tesla, Nissan, Ford, Mercedes-Benz et bien d'autres voient plus loin: ils travaillent sur les voitures autonomes de demain. Depuis quelques années, les voitures connectées sont partout, défilant de façon autonome dans les spots télévisées ou lors de grandes expositions. Des OEMs aux fournisseurs Tier-1, des ingénieurs au concepteur, c'est l'ensemble du monde automobile qui se lance dans la course au véhicule autonome. De nombreux défis restent tout de même  à relever, notamment dans le domaine de la simulation, puisque la majorité des gens ne se sentent pas encore prêt à être conduits par des véhicules autonomes. L' objectif principal de l'industrie automobile est donc maintenant de s'assurer que ses technologies d'automatisation vont fonctionner dans tout type de situations. La meilleure façon d'y parvenir? Simuler différentes scénarios de conduite. Cependant, simuler chaque détail d'une sitution de conduite est un véritable défi! Afin d'évaluer la réponse du véhicule autonome dans une situation à risque, il est nécessaire de représenter virtuellement une grande quantité d'éléments:

 

  • Différents obstacles, tels que les piétions ou autres usagers de la route
  • La route, son état, le tarmac mouillé
  • Le véhicule, son comportement, ses caractéristiques mécaniques, son état et son emplacement 
  • L' environnement, le niveau de visibilité, les conditions météorologiques et les différentes signalisations routières
  • Le conducteur, son degrès d'attention, les reflets et la fatigue 

Ces éléments ont tous leurs caractéristiques, dans différents langages et différents logiciels. Le défi pour les industries est d'intégrer toutes ces données hétérogènes dans un seul modèle. Pour y répondre, OPTIS a développé son simulateur de conduite interactif visant à aider les acteurs clés de l'automobile. N'utiliser qu'une seule plateforme réduit la complexité de la simulation et de l'expérience, grâce à la réalité virtuelle immersive. Le simulateur de conduite OPTIS considère toutes les interactions du conducteur et des passagers avec le véhicule autonome, et prend également en compte l'environnement, les obstacles et l'état de la route. Il permet donc de comprendre comment concevoir le véhicule en s'assurant qu'il répondra aux attentes des clients, dans n'importe quelle situation. Mais ce n'est pas tout! OPTIS soutient également les industriels dans le développement de systèmes d'éclairage et de capteurs, qui répondent au besoin croissant de conception et de test par l'utilisation de prototypes virtuels dans les domaines de l'ADAS.

 

Afin de permettre à l'industrie du transport d'innover jour après jour et pour partager avec vous notre expertise et nos connaissances dans le domaine, nous sommes présents cette semaine à l' "Autonomous vehicles Silicon Valley 2017" ! Au plaisir de vous y rencontrer...   

 

Curieux d'en savoir plus sur la simulation des véhicules autonomes?