Quand la simulation physique permet de révéler le vrai visage de Titan

À plus d’1,35 milliard de kilomètres de la Terre se trouve le seul autre astre du système solaire qui possède du liquide à sa surface : Titan, lune de Saturne. Titan est d’un intérêt capital pour les scientifiques, qui ont envoyé la mission Cassini-Huygens découvrir Saturne et son satellite Titan pour recueillir des données et dévoiler les mystères de leurs origines. Toutefois, ces découvertes très scientifiques sont restées peu accessibles au grand public. Aujourd'hui, découvrez comment de nouveaux moyens de simulation physique ont permis de créer les images les plus réalistes possibles de ce qu'un humain verrait sur Titan, basé sur des données scientifiques de pointe !

Aerospatial | Téléchargement

TITAN

Défi

Titan, la plus grande lune de Saturne à la surface solide, est un astre important de notre système solaire, plus grand que Mercure ou que notre Lune. Titan est demeuré une énigme jusqu'au 14 janvier 2005, lorsque Huygens, la sonde reliée à l'orbiteur de Cassini, a atterri sur ces terres brumeuses. Jusqu’à présent, ce que nous connaissions de Titan était qu'il était enveloppé par une atmosphère d'azote dense avec une brume d'orange, si épaisse que sa surface n'était pas visible de l'espace. Huygens nous a montré un monde recouvert de rivières et de lacs, de cailloux, de sable et de montagnes, comme les nôtres. Ces observations inédites de Titan ont permis de lever le voile sur ses mystères, et nous en savons désormais beaucoup plus sur ce monde étrangement familier. De la surface elle-même, Huygens a renvoyé plusieurs images, prises du même point de vue. Les capteurs d'imagerie, conçus à la fin des années 1980, n’ont fourni des images que de faible résolution, ne donnant qu’un petit aperçu de l’aspect réel de Titan. Toutefois, les spectromètres et les photomètres de l'instrument DISR (Descent Imaging / Spectral Radiometer) de Huygens ont permis d’acquérir des données sur les propriétés optiques de ce monde titanien, durant toute la descente dans l'atmosphère de la sonde, et à la surface de Titan. Ces données, publiées dans de nombreux articles scientifiques, n'étaient pas utilisables pour sensibiliser le public à ces formidables découvertes spatiales, et le véritable visage de Titan restait une énigme.

Solution

Comment verrions-nous Titan dans la vie réelle ? Les photographies fournies par Huygens n'étant pas satisfaisantes, ne restaient plus que les données optiques fournies par la sonde. OPTIS, spécialisée dans la simulation optique et les solutions de réalité virtuelle, a utilisé ces données et la simulation physique pour créer une visualisation précise de Titan. OPTIS a généré des images très précises, montrant ce qu’une personne verrait si elle se trouvait sur Titan, offrant ainsi une vue d’ensemble ultra-réaliste de cette lune. Nous savons désormais ce que l'œil humain voit sur Titan, comment nous y percevons les couleurs, quel est l’aspect du soleil sous cette épaisse atmosphère, et même à quelle distance il nous est possible. 

Bénéfices

La technologie OPTIS, qui permet de transformer de simples données en images très réalistes grâce à des procédés basés sur la physique, apporte un nouveau type de réalisme au cinéma : les images créées par OPTIS ont servi de base au documentaire A la Conquête de Titan, de Frédéric Ramade et Jonathan Tavel.
Il montre également comment un rendu 3D basée sur la physique peut recréer une visualisation parfaite d'un monde nouveau, en utilisant des données scientifiques réelles. Pour aller plus loin, il est également possible de visualiser ces simulations avec des casques de réalité virtuelle, pour un sentiment d'immersion totale, une expérience de réalité virtuelle dans laquelle les scientifiques et le public sont toujours désireux de s’engager.

 

 

Précédent Retour à la liste Suivant