Pourquoi OPTIS est un acteur indispensable au développement du véhicule autonome?

OPTIS veut entraîner l'intelligence artificielle des véhicules autonomes avec des données obtenues en réalité virtuelle.

29 septembre 2017 | Innovation

VA

Historiquement spécialisé dans l'optique, OPTIS s'est rapidement tourné vers la simulation avec la création de SPEOS, un moteur de simulation offline et non temps réel qui s'intègre dans des logiciels CAO comme Catia. Il est capable de générer des scènes photo-réalistes qui simulent très précisément l'interaction entre la lumière et la matière (et qui nécessitent parfois plusieurs jours de calcul). Depuis 2007, l'entreprise fait aussi du rendu temps réel. Elle intègre notamment sa technologie dans les simulateurs de conduite, pour lesquels les paramètres peuvent changer sans pré-calcul (heure du jour, sources de lumière, éclairage intérieur de l'habitacle...). Désormais spécialiste de la réalité virtuelle, OPTIS applique son expertise en matière de simulation aux nouveaux besoins du véhicule autonome.
 
OPTIS travaille déjà depuis quelques années sur la simulation d'optiques de voiture intelligents, capables de détecter les piétons ou les autres véhicules et d'adapter les zones d'illumination pour éviter de les éblouir sans que le conducteur n'ait à intervenir. Mais les recherches actuelles portent surtout sur le véhicule autonome, et plus précisément sur ses capteurs. L'entreprise travaille sur la simulation de ces capteurs, composés de caméras, LIDAR, ultrasons... pour mieux entraîner leurs réseaux de neurones avec des données provenant d'environnements virtuels.
 
Pour une caméra par exemple, OPTIS simule l'électronique de la caméra ainsi que la conversion numérique pour reproduire le plus fidèlement possible les données générées en situation réelle. L'entreprise est notamment capable de simuler les effets de bruit et d'éblouissement qui peuvent impacter les capteurs.

"Nous essayons de comprendre comment bien entraîner un réseau de neurones avec des données virtuelles", commente Nicolas Dalmasso, directeur innovation chez OPTIS. L'objectif est de permettre aux clients d'utiliser des données provenant d'un environnement virtuel à la place de données obtenues en milieu réel ».

TO GO FURTHER: 

 

SystemX s'associe à OPTIS pour simuler le véhicule autonome

VIDEO - La conduite autonome optimisée grâce au prototypage virtuel

Pourquoi est-il si difficile de simuler un véhicule autonome?

Les défis liés à la conceptions de LIDARs