L'éclairage structuré et l'imagerie hyperspectrale comme nouvelle approche pour détecter le cancer de la peau

OPTIS prend part au projet HSI-Plus visant à créer un nouvel appareil de mesure de la peau

5 décembre 2017 | Industries

HSI-Plus

OPTIS, fournisseur de logiciels et de matériel pour la simulation scientifique de la lumière et des matériaux, annonce aujourd’hui son implication dans le projet HSI-Plus et offre son savoir-faire unique, dans la recherche contre le cancer de la peau.

 

Pour dépister le cancer de la peau, les biopsies actuelles sont basées sur des contrôles visuels et sur l'expérience de médecins qualifiés. Le projet HSI-Plus vise à développer un nouveau système d’imagerie et de mesure, pour la détection prématurée des lésions précancéreuses de la peau.  Dans cette optique, l’ambition du projet est de développer et conjuguer deux technologies: La première, l'éclairage structuré, sera principalement utilisée pour obtenir une résolution en profondeur et permettra de filtrer les composantes perturbatrices du signal des couches inférieures de tissu fibreux. La deuxième, un système de caméra hyperspectrale multifocale, sera destinée à cartographier les changements cellulaires par détection des propriétés optiques de la peau.

 MEASURER LES PROPRIETES OPTIQUES DE LA PEAU 

Pour permettre à l'industrie médicale de détecter plus tôt les lésions cutanées cancéreuses, les participants au projet ont pour ambition de créer un dispositif permettant de mesurer tout type de peau. 

"La peau est un élément complexe à mesurer en ce sens où la propagation et la diffusion de la lumière dans ses différentes couches sont, à ce jour, complexes voire impossibles à caractériser, mesurer et simuler."

commente Jacques Delacour, PDG et fondateur d'OPTIS.

 

"C'est pourquoi aujourd'hui les mesures sont exclusivement réalisées sur des échantillons de silicone. Ajoutez à cela le fait que les dispositifs de mesure de matériaux actuels ne permettent pas de mesurer des échantillons trop grands, comme un visage entier par exemple. Là est tout l'enjeu du projet! "

Parmi son offre, OPTIS compte l’OMS4, un scanner de couleurs et de lumière qui permet de capturer des variations d’apparences sous différents éclairages. En prenant part à ce projet, OPTIS apportera donc son œil expert et contribuera au développement d’un nouvel outil destiné à mesurer différents types de peau, en s’appuyant sur son scanner de matériaux et de couleurs déjà existant. 

 

« Pour aider ce projet d’avancer, OPTIS utilisera son expertise sur la mesure de la lumière et des matériaux ainsi que l’OMS4 pour calibrer le nouvel appareil de mesure, » 

déclare Günther HASNA, Directeur de projet stratégique chez OPTIS. 

 

« En participant au HSI-Plus Project, nous soutenons l’ILM – Institute for Laser Medecin – qui peut, grâce à nos retours sur expérience, avancer pas à pas dans ses recherches afin que l’appareil final réponde le plus possible aux attentes et aux besoins de l’industrie médicale ».  

In fine, ces mesures de la peau donneront lieu à des impressions 3D qui permettront de créer une librairie de peau artificielle.

 

« Le défi est de taille mais la récompense l’est tout autant ! Grâce au soutien de nombreux partenaires tels que ILM, SPECTARIS et FOM, nous avons à cœur de mener ce projet à terme et de contribuer à notre manière à la recherche contre le cancer de la peau,» 

conclue Günther. La fin du projet est prévue pour Janvier 2020. 

 

Téléchargez le communiqué de presse ici